La Croisée des Horizons Index du Forum
 
 
 
La Croisée des Horizons Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La Dame de Sang

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Croisée des Horizons Index du Forum -> Quartier Général: Vie de guilde et Recrutement -> La Sale Bête -> La table des anciens
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ariany
Joueur
Joueur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2010
Messages: 123
Elfe de sang F Prêtre Prêtre-sacré PvE Prêtre-discipline PvP Herboristerie Calligraphe
Reroll: Elyaris, Vanelia, Cëlie
Participation: 143

MessagePosté le: Ven 14 Oct - 13:44 (2011)    Sujet du message: La Dame de Sang Répondre en citant

 
 

 
 
-"Narciss ? Narciss ?!! -N'entrez pas, père ! Je ne suis pas encore prête ! 
-Mais enfin à quoi est-ce que tu joues, mon enfant ? La cérémonie débute dans deux heures ! Nous n'attendons plus que toi !"


Le seigneur Marius Pourpresang restait immobile devant la chambre, les bras croisés, en attendant sa fille dont la voix était à peine audible de l'autre côté de la porte. Il leva les yeux au ciel puis il reprit :


-"J'espère que la robe te plait, je l'ai faite faire spécialement pour l'occasion.
-Elle est parfaite, merci. Vous pouvez entrer !"


La porte fut ouverte par deux serviteurs et le seigneur s'avança dans la chambre en direction de la demoiselle. Les habilleuses et femmes de chambres qui assistaient la jeune femme s'écartèrent rapidement pour faire place au maitre. La fille, de dos, se retourna pour se pavaner devant son père, le sourire au lèvre. 


-"Alors ? Comment suis-je ?
-Ravissante, il n'y a jamais eu de plus belle rose que toi."


Il lui prit la main et la fit tourner sur elle même, admirant sa silhouette élancée, son visage clair et son air enjôleur. Son imposante chevelure rousse tombait en cascade dans son dos, ses ongles et ses lèvres rouges étaient assortis au vermeil de sa robe. Des bijoux et des pierreries chargeait sa tenue et l'illuminait de milles feux.


-"N'as-tu donc pas suffisamment de joyaux, ma chérie ?
-Non, pas assez pour compenser la pierre que je désire depuis tant de temps et que vous aviez promis de m'offrir.
-Et bien tiens, voilà pour toi."


Marius appela un valet qui lui apporta  un coffret. Le seigneur l'ouvrit pour en sortir une somptueuse parure sertie de rubis. Il la posa délicatement au dessus de la poitrine de sa fille et l'accrocha dans sa nuque. L'enfant, folle de joie, sauta au cou de son père pour l'embrasser. 
Elle aimait le rouge. C'était la couleur de la passion et de la rose, emblème de sa famille.
Le seigneur sortit de la chambre, sa fille à son bras, plus belle que jamais. Ils traversèrent ensemble de longs corridors avant de s'arrêter devant une nouvelle pièce. Narciss, impatiente, chargea dans l'entrée, écartant les doubles portes sans s'arrêter et sauta au cou de son frère qui attendait.


- "Sinvirius !
- Narciss ?! Fais attention ! Tu vas froisser ta robe ! Laisse moi te regarder. Elle te va si bien, tu es magnifique. 


L'elfe aux cheveux de jais déposa un baiser sur le front de sa soeur et lui caressa les cheveux. Lui aussi était fort élégant et pour cause, son mariage débuterait bientôt. Il observait par la fenêtre l'arrivée de nombreuses personnalités du royaumes venues pour assister à la cérémonie : Le seigneur Saltheril, Dame Auriférias, la prêtresse Liadrin, le magistère Rommath et les membres des familles Val'arah et Ruissevent.  Il observait tout ce beau monde rassemblé dans les jardins de Solcouronne en cherchant de vue celle qu'il attendait depuis toujours. 


- "Sinvirius ! Tu m'écoutes quand je te parle ? Je disais, tu crois que je vais plaire aux gens ainsi ? Père trouvera sûrement un fiancé pour moi, il dit que j'ai largement l'âge d'épouser quelqu'un. 
-Tu as le temps, Narciss, tu as le temps. Je suis persuadé que tout le monde te trouvera radieuse, ne t'inquiètes pas pour ça. Je te présenterais ma promise après la cérémonie, tu devrais l'apprécier.
-Cette Calandra ? Je la rencontrerais si ça te chante mais vous resterez vivre avec nous ?
-Bien sûr ! Je n'irais nul part. Je ne peux me séparer de ma soeur adorée et puis c'est moi qui hériterais de tout cela ensuite, souviens-toi.
-Oui, mais quand j'épouserais un homme, je pourrais rester ici ? Je ne veux pas me séparer de toi…
-Nous verrons ça le moment venu ! Allez, descendons, père nous attend. 


Narciss s'était mêlée à la foule aux côtés de son père. Elle lui tenait  toujours le bras et elle leva la tête pour l'observer. Il regardait quelque chose au loin et quand elle tourna le visage pour chercher ce qui pouvait bien attirer son attention, elle remarqua l'arrivée de la mariée. Une très belle femme du même âge on dirait. Ses yeux miroitants, ses boucles noires, ses lèvres rouges… Elle possédait un bon nombre d'attributs qui captivait la plupart des invités. C'était donc elle, Calandra… Elle était suivit de son frère, Tiberius et de ses parents. Sa démarche gracieuse et légère était suivit par tout les regards sauf celui de Narciss qui se retourna vers son père. Elle espérait que celui-ci n'irait pas la séduire, poussé par son caractère d'incorrigible bourreau des coeurs. Il avait eu de nombreuses amantes, même du temps où il n'était pas encore veuf. Quand une femme lui plaisait, il la prenait. Narciss craignait cela, elle craignait aussi que son frère ne lui accorde plus la moindre importance et que tout ses soins ne soient plus destinés qu'à la magnifique créature qui viendrait vivre avec eux, sous le même toit… 
Narciss ne lui avait pas encore adressé la parole qu'elle la voyait déjà comme une rivale. 


La cérémonie s'acheva et les Pourpresang gagnèrent une maitresse de maison et la dot qui va avec. Sinvirius n'avait d'yeux que pour sa nouvelle épouse et quand la fête s'acheva, tard dans la nuit, il l'emmena avec lui dans sa chambre pour partager leur première nuit ensemble. Narciss enrageait du manque d'attention dont son frère avait fait preuve à son égard. Ni lui, ni leur père avait été là pour elle. Enfermée dans son boudoir, elle commença a jurer contre sa belle soeur, seule, dans l'obscurité. Depuis la mort de sa tendre mère elle était le centre de l'univers et elle ne pouvait supporter que cela puisse changer.


Les années passèrent et une guerre fut déclarée entre les deux femmes. La guerre pour Sinvirius. Elle le voyait s'éloigner d'elle de plus en plus. Calandra lui avait volé la dernière personne qu'elle aimait d'un amour sans égal. 
Une tragédie renversa l'ensemble de la maisonnée quand une nuit les seigneurs Marius Pourpresang et Dorian Val'arah, père de Calandra, furent retrouvés tout les deux morts dans leur manoirs respectifs. Sinvirius devint seigneur des Pourpresang et la vie continua tant bien que mal malgré les relations de plus en plus chaotiques entre sa soeur cadette et son épouse.
Un soir arriva et le Fléau mort vivant força les portes du royaume à la frontière thalassienne.  Narciss, Calandra et Sinvirius se cachèrent dans une caverne du pic de Frôlesoleil. À l'interrieur, personne n'osait parler. Ils ne faisaient qu'écouter les hurlements du peuple qui mourrait. 


Quand l'horreur fut enfin partie, les trois Pourpresang rejoignirent les autres survivants et suivirent le prince Kael'thas jusqu'en Outreterre. Là bas, Sinvirius trouva la mort lors d'une étude sur la  magie noire. Calandra fut pointée du doigt, accusée de meurtre et pour finir, bannie. Narciss, envahit par la haine et le désespoir, continua de servir malgré tout les forces Solfuries. Elle accompagna le prince et Illidan jusqu'en Norfendre dans le but de vaincre Arthas  mais la bataille fut un échec et l'armée Illidari fut terrassée. 


Narciss était étendue sur le ventre dans la neige rouge, une dague plantée dans le bas du dos, elle se vidait de son sang. Elle restait immobile et pensait à son existence… Qu'avait-elle fait à part se quereller avec Calandra ? Elle vivait dans un cadre luxueux et  s'était abandonnée à la paresse connue par de nombreux aristocrates. Cette fainéantise rendit ses jours futiles. Elle ne s'était même pas mariée, son frère n'avait pas assez de temps pour arranger une union convenable. 
L'amertume ne la quitta pas pendant 106 ans. À présent, elle avait tout perdu… Elle avait tout perdu depuis la mort de Sinvirius, alors elle acceptait n'importe quelle fin. 


Le sang s'échappait de ses blessures et formait une auréole autours de la jeune femme. Le rouge du sang s'emmêlait avec celui de sa chevelure. Son teint devenait de plus en plus pâle et ses paupières s'alourdissaient. Ses lèvres blanches soufflaient faiblement et ses oreilles se mirent à trembler quand elle entendit quelqu'un approcher. Une silhouette derrière elle se dressait puis se mit à genoux. Narciss sentit une main glacée se poser sur sa joue et une voix douce perça le silence :


-"Allons, chère Pourpresang ! Relèves-toi… Narciss, mon enfant, ce n'est pas la fin…
-La…Lana….Lana'thel…. Que…qu'est-il…
- Chérie, ne parle pas, écoute juste. Le roi du givre nous offre une seconde vie. Plus qu'une vie… Il nous offre l'immortalité en échange de notre loyauté éternelle. Nos frères, nos soeurs se relèverons. Ensemble, avec Arthas, nous règnerons sur les terres de glaces et nous dominerons le monde encore en vie. Tendre enfant, je ne suis plus la même guerrière qu'autrefois. Je suis une nouvelle Lana'thel et le seigneur m'a fait don du titre de reine de sang, souveraine des San'layns. Abandonne-toi à moi et sois ma disciple, ma rose de sang.


Lana'thel, retourna Narciss et la prit dans ses bras. Elle plongea son regard noir dans le sien, lui caressa délicatement les cheveux avant de lui voler un baiser sulfureux. La pauvre femme n'avait pas assez de force pour s'en rendre compte sur l'instant. La reine lui arracha son vêtement et admira sa peau blanche. Son cou, ses épaule et sa poitrine nue étaient tachés de sang. La San'layn parcourra le corps de Narciss de son toucher de glace puis caressa sa gorge, faisant basculer sa tête en arrière. 


La morte vivante continua de la couvrir de baisers. Cette sensation de douceur raviva la conscience de l'elfe et  la séduisit rapidement.  Elle enlaça sa reine et s'allongea dans la neige avec elle. Lana'thel était prête à la dévorer littéralement. Elle écarta les lèvres pour libérer ses crocs qu'elle planta vivement dans son cou. Le choc foudroya la jeune femme et  fut submergée par la magie nécrotique qui s'empara de son être. 


 Lana'thel la transformait à mesure qu'elle lui suçait le sang. La douleur la tordait dans tout les sens. Son sang bouillonnait dans ses veines avant de se glacer. Elle perdit pendant  un instant l'usage de ses cinq sens. Son toucher, son odorat, son ouïe, son gout et sa vue s'envolèrent avant de lui revenir brusquement. La confusion était totale, elle ignorait ce qui lui arrivait. La  souffrance se faisait de plus en plus ressentir. C'était l'agonie avant l'éternité. Elle empoigna vivement la chevelure sombre de la reine pour essayer de la dégager mais rien n'y faisait, la san'layn ne bougeait pas d'un cil.


 Les quelques secondes de torture semblaient durer des siècles mais quand tout s'estompa, elle pouvait enfin ressentir le plaisir apaisant de se sentir comme nouveau-né, face au monde qui n'attendait qu'elle. Le sang qui s'était échappé fut remplacé par une nouvelle source de vitalité. La marre sanglante qui l'entourait s'évapora et les blessures qui meurtrissait son corps disparurent avec la vie. Narciss venait de renaitre et sa nouvelle mère lui caressait l'épaule.


-"Voila, tu es toute belle. Tu es magnifique, ravissante, radieuse…
-Que…que suis-je devenue ?
-Tu es ma nouvelle servante. Une ténébrant.  Nous sommes la nouvelle race du Fléau. Nous ne nous nourrissons plus de la magie de nos cousins vivants mais de leur sang… de leur chair et de leur âme. Je t'ai connu enfant, tu était charmante, je ne pouvais te laisser mourir ce soir. Prend cela, c'est un artefact. 
-Une rose ?
-Ces pétales sont imprégnés de mon sang, imprègne les du tiens et tu ne trépasseras plus jamais. Utilises-là comme une arme et prends en soin. Prépares-toi, ma chérie. Une nouvelle vie commence et il te faut prendre des forces. Visite le bois et nourris-toi de ce qui croise ta route. Quand tu auras terminé, retrouves-moi à la citadelle de Saronite.


La nouvelle Reine déploya de larges ailes dans son dos et s'envola vers les montagnes, laissant Narciss faire connaissance avec elle-même. Cette dernière se releva, à moitié nue, les yeux luisants d'une clarté azurée et les lèvres rouges. Elle posa ses mains sur son visage devenu blafard et glissa ses doigts dans ses cheveux. Quand elle posa les yeux sur ses mains, elle remarqua les ongles que la transformation lui avait offert. De longs ongles noirs et acérés, coupants comme des rasoirs. Elle s'entailla le poignet et en observant la rose, elle l'arrosa de son sang. La rose s'épanouit en déployant ses pétales et libéra un flot d'énergie magique. Une source qui convertit le sang en arcane, ça lui donnait soif. 
Narciss s'avança vers la foret pour gagner la forteresse de son nouveau roi. 
"Sinvirius, ta mort ne restera pas impunie…"

_________________________
Anu belore dela'na


Dernière édition par Ariany le Sam 21 Jan - 13:45 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 14 Oct - 13:44 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lovraan
Conseiller
Conseiller

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2010
Messages: 474
Elfe de sang M Paladin-vindicte PvP Paladin-protection PvE Travail du cuir Dépeçage
Reroll: Sarina / Loann / Geno / Boroan
Participation: 664

MessagePosté le: Sam 15 Oct - 01:00 (2011)    Sujet du message: La Dame de Sang Répondre en citant

alors alors que dire ^^"... juste magnifique j'aime vraiment enormement (puis j'adore le passage érotique lanathel / narciss XD !!! désolé )
tu ecris magnifiquement bien ma puce, c'est un rp clair et fluide, agreable a lire .
hormis une petite jalousie vis a vis du mari defunt de calandra << ... mais bon sa doit etre lovraan en moi qui reagit la XD !

superbe je ne peux que dire cela bravo ma cherie .
_________________________


Revenir en haut
Skype Facebook
Satou1
Joueur
Joueur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2011
Messages: 101
Elfe de sang M Prêtre Prêtre-ombre PvE Prêtre-ombre PvP Minage Joaillerie
Participation: 115

MessagePosté le: Sam 28 Jan - 18:01 (2012)    Sujet du message: La Dame de Sang Répondre en citant

Superbe !!!
Quel plaisir de te lire, ca fait partit de ces moments dont j'ai envie qu'ils ne s’arrêtent jamais  (pas sur que ma dernière phrase soit bien français)
Vivement de prochaines aventure et  à quand un livre  ?
_________________________
On a beau dire on a beau faire, avec Satou y a rien à faire !


Revenir en haut
Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:26 (2017)    Sujet du message: La Dame de Sang

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Croisée des Horizons Index du Forum -> Quartier Général: Vie de guilde et Recrutement -> La Sale Bête -> La table des anciens Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com