La Croisée des Horizons Index du Forum
 
 
 
La Croisée des Horizons Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Dame Calandra Val'arah

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Croisée des Horizons Index du Forum -> Quartier Général: Vie de guilde et Recrutement -> La Sale Bête -> La table des anciens
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ariany
Joueur
Joueur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2010
Messages: 123
Elfe de sang F Prêtre Prêtre-sacré PvE Prêtre-discipline PvP Herboristerie Calligraphe
Reroll: Elyaris, Vanelia, Cëlie
Participation: 143

MessagePosté le: Ven 17 Fév - 12:14 (2012)    Sujet du message: Dame Calandra Val'arah Répondre en citant

( Je poste là une courte partie du background de Calandra. Aucun récit épique n'y est conté, il s'agit plus d'une description du personnage et une partie de sa jeunesse pour mieux la connaitre. Ce n'est  rien de palpitant mais si vous avez la curiosité de tout lire, dites moi ce que vous en pensez. ) 









Première partie


Calandra et son père



  
 
 
 
    

 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
    
La Cour du Soleil, Lune d'argent.  
 
 
 
 
 
 
Du haut des flèches du palais de Solfurie, on admirait un paysage radieux.  Dans les jardins, aristocrates et courtisans fleurissaient parmi les chardons sanglants. Les magistères jasaient entre eux, les dames minaudaient auprès des éphèbes. Le beau monde profitait des rayons lactescents de l'astre de l'aube et rien ne semblait troubler la quiétude de cet univers.  Les plus grandes et les plus honorables maisons du royaume d'Anasterian siégeaient à sa Cour. Les Ruissevent, Drathir, Pourpresang, Heurtesoleil et Val'arah comptaient parmi les favoris. 
 
 
 
 
 
 
 
C'est un matin semblable à tant d'autres que fit son entrée dans la société mademoiselle Calandra Val'arah. Du haut de ses dix-sept ans, la gentille petite dame au minois charmant conquis bien du monde en un simple battement de cil. Elle était accompagnée par son frère aîné, déjà officier parmi les Forestiers, et de son père le seigneur Dorian. Elle vint à la Cour consulter les meilleurs instructeurs en matière de magie et y vécu un moment afin qu'elle puisse parfaire son éducation de dame du monde.  
 


 
 
 
 
 
La jeune Calandra avait toutes les qualités requises pour plaire à son entourage. De par son apparence particulièrement : c'était une frêle et pâle beauté. De souples et soyeuses boucles noires chutaient en cascade dans son dos. Son regard était aussi clair et suave que le ciel de l'aurore. Un sourire de ses lèvres purpurines suffisait à inspirer la confiance et le désir. La grâce de ses gestes était des plus naturelle. Ses élégantes et légères mains diaphanes étaient parées des ongles les plus soignés du royaume. Pour finir, sa svelte silhouette et ses galbes enrichissaient sa nature séduisante.
Sa personnalité : c'était une courtoise et aimable personne. Elle avait cependant l'habitude de juger dès la première oeillade. Elle pouvait être d'une froideur de marbre face à ceux qui la répugnaient le plus. L'angélique en apparence était ténébreuse et difficile à appréhender. Son altruisme était contestable mais elle savait faire preuve de bienveillance. Elle pouvait parfois manquer de scrupule mais elle savait rester sage et réfléchie. C'était une jeune fille cultivé. Elle adulait l'art et les sciences. Étudiante prometteuse et inventive, elle était déterminée à réussir dans le domaine de la magie. 
 
 
 
 
 
 
 
À dix-sept ans ce n'était qu'une enfant aux yeux de tous. Mais Calandra bénéficiait déjà d'une certaine clairvoyance derrière sa sournoiserie. Elle entra dans la Cour des grands et on lui dicta rapidement ce qu'elle devait faire comme toute autre femme : se taire et faire ce qu'on lui ordonnait.
 
 
 
La demoiselle n'y consentait pas. Elle représentait son sang à la Cour, il lui était impossible de demeurer passive. Son père souhaitait acquérir les faveurs royales, elle allait l'aider secrètement dans ses desseins.  
 
 
 
 
 
 
Calandra apprit à observer autour d'elle. Elle se demandait quelles faiblesses pouvait bien se dissimuler sous le panache des courtisans et que pouvait elle en tirer de bénéfique. La haine qu'elle se mit à éprouver pour eux ne fut connu de personne. Elle s'exerçait à sourire à table tandis que sous la nape elle s'enfonçait une fourchette sous la peau. L'hypocrisie devint son instrument et elle en fut une virtuose. À l'aide de cette arme, elle sut se montrer plus proche de ses ennemis, en apprenant toujours plus de secrets sur eux. Grâce à cela elle ne manqua pas de discréditer publiquement les plus hauts notables, les poignardant là où ils ne pouvaient cicatriser. La concurrence fut écartée et ce, grâce à elle. Les Val'arah eurent la joie de monter dans l'estime du haut-roi tandis que tous autours d'eux dégringolaient de leurs monts qu'ils pensaient inébranlables.  
 
 
 
 
 
 
Les quelques années passées à la Cour furent pour Calandra des plus enrichissants. De retour au fief familiale de Brume d'Or, l'héritière put recouvrer sa nature douce et sincère. La jeune fille attira le regard d'un magistère. Ce seigneur eu l'occasion de remarquer la charmante à  plusieurs reprises dans la capitale. Il décida rapidement d'en faire son épouse. Le seigneur Sinvirius Pourpresang demanda donc la main de la jeune Calandra qui n'avait pas plus de quarante neuf ans. Une fois la majorité de la fiancée atteinte, ils s'unirent au village de Solcouronne, où les Pourpresang siégèrent durant des générations. Calandra n'avait pas réellement consenti à ce mariage en premier lieu, mais les voeux de sa famille comptaient plus que tout.  
 
 
 
 
 
 
 
 
( À suivre.. )
_________________________
Anu belore dela'na


Dernière édition par Ariany le Lun 20 Fév - 12:50 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 17 Fév - 12:14 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lovraan
Conseiller
Conseiller

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2010
Messages: 474
Elfe de sang M Paladin-vindicte PvP Paladin-protection PvE Travail du cuir Dépeçage
Reroll: Sarina / Loann / Geno / Boroan
Participation: 664

MessagePosté le: Dim 19 Fév - 15:58 (2012)    Sujet du message: Dame Calandra Val'arah Répondre en citant

superbement écrit comme toujours ariany ^^ tu es une littéraire dans l'âme et te lire est toujours un vrai plaisir.
et puis calandra est égale a elle même !  mon dieu que j'aime ce personnage . Lovraan n'aurait jamais pu lui résister ^^
_________________________


Revenir en haut
Skype Facebook
Satou1
Joueur
Joueur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2011
Messages: 101
Elfe de sang M Prêtre Prêtre-ombre PvE Prêtre-ombre PvP Minage Joaillerie
Participation: 115

MessagePosté le: Lun 20 Fév - 06:46 (2012)    Sujet du message: Dame Calandra Val'arah Répondre en citant

Je t'ai deja dit à quel point j'aimais te lire, cette présentation n'y déroge pas ( surtout pour moi qui ne "connait" pas vraiment Calandra ) . J'ai hâte de pouvoir régaler mes pupilles et mon âme,  de tes futurs écrits
_________________________
On a beau dire on a beau faire, avec Satou y a rien à faire !


Revenir en haut
Skype
Lovraan
Conseiller
Conseiller

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2010
Messages: 474
Elfe de sang M Paladin-vindicte PvP Paladin-protection PvE Travail du cuir Dépeçage
Reroll: Sarina / Loann / Geno / Boroan
Participation: 664

MessagePosté le: Lun 20 Fév - 12:40 (2012)    Sujet du message: Dame Calandra Val'arah Répondre en citant

hum... moi j'ai hâte de me régaler de ma femme tout court ^^ ma calandra d'amour... (aucune femme ne peut être plus sensuel *-*)
belle si douce si intelligente et si ... hum ^^! ahaha !! elle est a mooooooooooooi !!
_________________________


Revenir en haut
Skype Facebook
Ariany
Joueur
Joueur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2010
Messages: 123
Elfe de sang F Prêtre Prêtre-sacré PvE Prêtre-discipline PvP Herboristerie Calligraphe
Reroll: Elyaris, Vanelia, Cëlie
Participation: 143

MessagePosté le: Lun 20 Fév - 12:55 (2012)    Sujet du message: Dame Calandra Val'arah Répondre en citant

Merci beaucoup Lolo, Satou.  Vous êtes choux et plus encore !   Embarassed
La suite viendra bientôt, ce sera plus long...
_________________________
Anu belore dela'na


Revenir en haut
Calandra
Joueur
Joueur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mar 2011
Messages: 68
Elfe de sang F Démoniste Démoniste-destruction PvE Démoniste-affliction PvP Couture Alchimie
Reroll: Hellena, Halith, Narscis....etc
Participation: 68

MessagePosté le: Lun 20 Fév - 13:04 (2012)    Sujet du message: Dame Calandra Val'arah Répondre en citant

Oui c'est beau, c'est élégant, c'est Calandra.  *se lime les ongles*  Merci à toi, ma belle, d'accepter mes caprices et d'écrire ce second background sur mes personnages...    Flemmarde, moi ? Qui ose le dire ?!  Pffff, quel toupet ! 


PS : J'aime l'illustration. 
_________________________
"If it will feed nothing else, it will feed my revenge" - William Shakespeare


Revenir en haut
Murgli
Conseiller
Conseiller

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2010
Messages: 685
Référent de: Druide
Spécialisation: Druid feral
Tauren Druide Druide-combat farouche PvE Druide-restauration PvE Travail du cuir Dépeçage
Reroll: Grömgli
Participation: 766

MessagePosté le: Lun 20 Fév - 13:37 (2012)    Sujet du message: Dame Calandra Val'arah Répondre en citant

Eh beh moi qui ne lit pas les background d'habitude, je suis content de m'ennuyer dans le train :)

C'est bien écrit et très sympa. Qui mieux que la soeurette aurait pu dresser un portrait si bien fait de la dame? :)

J'attend la suite ^^
_________________________
Je griffe donc je suis. Miaougrowl!!



Revenir en haut
Skype
Ariany
Joueur
Joueur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2010
Messages: 123
Elfe de sang F Prêtre Prêtre-sacré PvE Prêtre-discipline PvP Herboristerie Calligraphe
Reroll: Elyaris, Vanelia, Cëlie
Participation: 143

MessagePosté le: Dim 4 Mar - 05:50 (2012)    Sujet du message: Dame Calandra Val'arah Répondre en citant

Deuxième partie 
 
 
 
Ombrelune, l'Outreterre.   
 
 
 

Sur les terres déchirées par la corruption, le monde s'écroulait autour de Calandra. Elle marchait, seule, à travers les cendres vers l'inconnu. Ce qu'elle pouvait bien trouver au bout de sa route lui importait peu car tout ce qu'elle désirait était bien loin derrière elle. Si un démon venait à lui barrer le chemin, elle mourra. Si une falaise venait à plonger dans le vide, elle chutera.  Le fond, elle avait creusé au travers et jamais elle ne pourrait retrouver la surface. Elle était dévorée par la soif. L'énergie gangrenée lui coulait dans les veines et éclairait ses yeux de verdoyantes braises impies. C'était une deshérité qui se transformait au fil du temps. Sur le sol rocailleux, en trébuchant sur une roche, elle tomba au sol et se déchira l'épaule. Le hurlement qu'elle poussa résonna avec brutalité avant de s'évanouir dans la brume. Rien ni personne ne semblait l'avoir entendu. Calandra posa sa main noire de suie sur la plaie de son épaule. Elle continua encore quelques mètres en se frayant un passage entre les rochers acérés qui lui mutilaient les pieds. Elle arriva vite au bout de sa route, au sommet d'une falaise au bord même du continent. Devant elle, le vide du Néant.   
 
 
 
   

Sans doutes qu'elle devait finir ainsi. La grande Calandra n'a pas sut prendre les bonnes décisions après la chute de Quel'thalas, elle dût en payer les conséquences. La radieuse magistrice n'hésita pas à s'adonner aux pratiques les plus sombres pour assouvir son appétit de pouvoir. Que diraient ses parents et son frère s'ils étaient encore de ce monde ? Que diraient donc ses nièces si elles la voyaient ainsi ? Elles qui demeuraient sa dernière famille, elle les avait abandonnées en Quel'thalas tandis qu'elle passa la porte des Ténèbres en tant que Solfurie fidèle à Kael'thas. Calandra pleurait, à genoux au bord du précipice. Tant de regrets lui pesaient sur les épaules que cela pouvait suffire à la faire basculer. La tête penchée dans le noir, elle entendait des voix. Était-ce dû à la folie ? C'était bien ce qu'elle pensait. Des mélopées qui remontaient vers elle. Elle reconnu la voix de celui qu'elle avait aimé plus que la magie. Sinvirius. Il se tenait devant elle, flottant dans l'espace, immatériel. Il la caressait d'un regard tendre, illuminé par l'amour qu'il lui porta durant cent onze ans. Pourtant, sa vision lui faisait du mal. Il n'était plus, il expira son dernier souffle au temple noir dans une agonie funeste quelques jours avant. À mesure qu'elle regardait l'esprit sombre et silencieux face à elle, la jeune femme sentait sa raison l'abandonner. Elle n'avait qu'un désir, retrouver son époux dans ce monde ou dans un autre.   
 
 
 
    

Elle se releva avec faiblesse, poussant sur son pied noirci par la cendre, nu et décharné. Elle s'était remise droite, ses épaules grises et mutilées vers l'arrière, gonflant son buste dénudé vers l'avant. Elle tenait d'une main en sang les aillons qui entouraient ses hanches. Elle écarta sa chevelure sèche, couverte de terre et de cendres afin de dévoiler son visage meurtri qui appelait la miséricorde. Sa figure était sombre et luisante sous ses larmes.  Ses yeux de jade flamboyaient, contrastant avec la pénombre environnante qui lui donnait des airs d'âme en peine. Le vent hurlait sur elle. Avec légèreté, elle avança d'un pas et s'élança dans les ténèbres.   
 
 
 
 ___________________________________________________________________________________________  


 
 
 
 
Comment la grande dame qu'elle avait été jadis en était arrivée là ? Elle qui avait tout pour s'épanouir. Sa vie d'antan était comblée par l'amour et la richesse. Après avoir épousé Sinvirius, la nouvelle vie qu'elle avait démarré à ses côtés avait des airs de fantasme inespéré. Elle ne manquait de rien. Son couple était perpétuellement consumé par la passion des premiers instants. Le bonheur luisait dans ses yeux et les lèvres de son aimé étaient pour elle une source de vigueur intarissable. Une seule chose pouvait permettre au couple d'atteindre le paroxysme de leur idylle : La naissance d'un héritier.   

Lorsqu'un beau matin, Calandra découvrit qu'elle portait en elle le fruit de son mariage, elle manqua de s'évanouir tant la joie lui donnait des vertiges.  Sinvirius observait ce ventre grossir avec impatience. "Si c'est un fils, ce sera Erion. Pour une fille, Eisslyn." C'était ce qui avait été convenu. Calandra avait toujours rêvé d'être mère. Elle adorait les enfants. Cela se voyait quand elle était avec ses nièces Hellena et Elyaris. Elle les couvrait de l'affection d'un coeur sans frontières. Malheureusement pour Calandra, un drame ne tarda pas à faire basculer son existence sereine.    
 
 
 
  
Sinvirius était à Lune d'argent pour une importante réception qui réunissait les magistères du royaume. Il demanda à son épouse de le rejoindre afin qu'elle puisse revoir le beau monde. Sur la route traversant le bois des chants éternels, la calèche qui transportait dame Pourpresang, enceinte de quatre mois, s'arrêta subitement. Les faucons pérégrins qui tiraient l'attelage semblaient affolés. Calandra éleva la voix afin de savoir ce qu'il se tramait mais ni le cochet ni les valets-de-pied ne répondirent à son appel. La dame commença à se mettre en colère.   
 
 
 

-"Si vous osez me mettre en retard, je demanderai à monsieur de prendre les mesures nécessaires pour vous…   
 
 
 
 
 
 
 
-"NE SORTEZ PAS MADAME !! "   
 
 
 


La hurlement qui lui coupa la parole était celui du cochet. Pétrifiée, Calandra s'inquiéta lorsqu'elle entendit des bruits sourds de pas et d'acier. Elle regarda par la fenêtre quand un silence pesant se mit à planer dans la pénombre de la forêt. La porte de la voiture fut ouverte de l'extérieur  d'un coup sec, faisant basculer Calandra qui tomba au le sol en s'écorchant les mains. Rapidement, trois coupes jarrets sortirent de leurs cachettes pour s'emparer de la dame. Elle s'égosilla du mieux qu'elle pût avant que l'un d'eux ne vienne lui mettre sa main sur la bouche. En se débattant, elle mordit son assaillant à une phalange. Ce denier eu le réflexe d'enfoncer son poing dans le ventre de sa victime avant de la ruer de coups. Ils l'emmenèrent avec eux dans les bois à l'abri des regards. La magistrice en détresse tenta en vain de déchainer les foudres de ses arcanes mais rien n'y fit, ses agresseurs avaient de quoi s'en protéger.   
 
 
 
   
 
 
 
 
Ils n'ignorèrent pas la beauté de la femme et ne purent s'empêcher d'en abuser. Une satisfaction malsaine se lisait sur leurs rictus carnassier. La plus atroce des humiliation ne dura pas plus d'une heure mais cela suffit à Calandra pour perdre toute l'estime qu'elle avait pour elle même. Elle sentait des mains sales, tachées par son propre sang, lui toucher les jambes. Ce qu'elle put sentir par la suite fut autrement plus monstrueux.  Allongée dans l'herbe, une pierre s'enfonçait dans son dos. Elle planta ses ongles dans la terre et les plongea le plus possible jusqu'à ce qu'ils furent détruits. Les yeux clos, elle appelait à l'aide n'importe quelle force capable de lui venir en aide.    
 
 
 

Lorsqu'ils finirent tous, ils s'emparèrent de ses pierreries en la laissant là, gisante dans l'herbe, suintant la sueur, le sang et la souillure.   
 
 
 
 
La nuit était tombée et le seigneur Pourpresang, inquiet de ne pas avoir retrouvé son épouse, organisa des recherches. On retrouva la calèche sur la route et les corps sans vies des serviteurs. Les forestiers et la garde personnelle de la famille finirent par retrouver des morceaux d'étoffe déchirée hors des sentiers. En suivant leur trace, ils purent enfin retrouver la dame, inconsciente.   
 
 
 

Calandra fut ramener sous les yeux larmoyants de rage du seigneur Pourpresang. Quelques jours plus tard, elle était sortie d'affaire. Son enfant, lui, n'avait pas eu cette chance. Cette perte provoqua chez le couple une peine que rien ni personne ne pouvait soulager. Sinvirius devint plus distant avec sa femme. Quelques mois passèrent après cette tragédie et Calandra se sentit de plus en plus délaissée. En manque de tendresse, la dame se trouva un amant. Il était doux et affectueux cet amant. Il était de modeste condition, un poète au lyrisme charmeur. Leur aventure ne dura pas plus de quelques mois avant que Calandra ne finisse par se lasser de ce jeunot pour elle n'avait que peu d'intérêt. Elle finit par devenir de plus en plus amère, sévère et mélancolique.   
 
 
 

Vint par la suite l'invasion du Fléau en Quel'thalas. Dans son manoir de Solcouronne, elle s'adonnait à son activité favorite : La médisance avec ses dames de compagnie. Lorsqu'une alerte retentit dans le village, la maison Pourpresang ne tarda pas à être avertie de l'arrivée apocalyptique de l'armée des morts. Calandra fut emmenée de force par ses servantes qui la priaient de bien vouloir se mettre à l'abri. Calandra voulait son époux. Il était partit à la chasse dans les bois et il n'était toujours pas revenu. Narciss, sa soeur, pleurait également pour le retrouver. Les deux jeunes femmes furent contraintes de suivre les gardes qui les emmenèrent en sureté. Dans une caverne  du pic de Frôle-Soleil, elles retrouvèrent Sinvirius qui s'était déjà réfugié  sur l'ordre des autorités.  Tout les trois, ils attendirent, tapis dans l'ombre de la grotte. Ils restèrent des jours durant en s'alimentant grâce à l'invocation de vivres. Lorsque le Fléau se dispersa, ils retournèrent voir les survivants.    
 
 
 

Kael'thas revint sauver son peuple. Avec son époux et sa belle soeur, Calandra traversa la porte de l'Outreterre.   
 
 
 
 ____________________________________________________________________________________________

Calandra tombait dans le vide. Elle avait la sensation de planer dans le ciel infini. Le drap lacéré qui lui servait de vêtement ne put suivre le poids de ses galbes et s'envola dans le lointain. Une éternité s'écoula en quelques secondes. Elle put voir dans ses yeux clos la vie qu'elle avait mené. Elle avait vécu de doux instants mais elle avait aussi fait beaucoup d'erreurs.    
 
 
 
 
 
 
 
Tout à coup, Calandra sentit sa descente aux enfers ralentir. Elle ouvrit les yeux lentement quand soudainement, une nuée de corneilles l'encercla dans une tornade de plumes chatoyantes. L'elfe croyait rêver. Était-elle déjà morte ? Non, loin de là. Les oiseaux l'emportèrent avec eux plus loin encore.   
 
 
 

Dans l'espace du Néant, elle posa le pied sur un sol d'astres lumineux. L'étourdie couvrit son corps sous ses mains tremblantes. Elle se sentait étrangement mal, là, recroquevillée sur elle même comme une enfant voulant se protéger de l'orage. Elle releva la tête vivement. Elle n'était pas seule. Le fantôme de Sinvirius l'avait suivit il lui tendit la main sans prononcer le moindre mot. Calandra s'approcha avec hésitation en posant sa main dans la sienne. Instantanément, le spectre de son époux changea d'apparence. Un brouillard opaque enveloppa l'atmosphère pour plonger les deux êtres dans le noir le plus total. Calandra était submergée par la panique et la perplexité. Elle se trouvait dans le Néant distordu en face d'un être qui ne pouvait pas être son époux véritable. Elle en fut conviancue lorsque ce dernier adopta l'apparence de diverses connaissances de la femme. Il prit l'apparence de chaque membre de la famille Val'arah. Les visages de ceux qu'elle avait perdus réapparaissait sous ses yeux uniquement pour la tourmenter davantage. Le spectre lui tourna autour et lui susurra à son oreille quelques mots d'une voix suave et d'une langue qu'elle ne comprenait pas.  
 
 
 
   
Un écho se mit à faire trembler l'esprit de Calandra. C'était cette chose, ce spectre, ce démon. Quoi qu'il put être, il insinua ses propres pensées dans la tête de la jeune femme. Cette fois ci, elle comprenait. La créature s'intéressait à elle, à sa vie, à ses désirs. Il semblait déjà la connaitre par coeur et il attendait quelque chose. Une fois encore, il falsifia son apparence. Il prit celle d'un grand corbeau et vint se percher sur l'épaule en sang de Calandra. La jeune femme posa son regard sur l'animal immobile. Qu'était-ce pour elle ? Le corbeau… il est l'emblème de sa famille. Les Val'arah en ont toujours possédé. Il apparaissait sur leurs armoiries, déployant ses ailes, une fleur de lys dans le bec. Calandra se remit à penser à sa famille et se mit à appréhender l'avenir. L'oiseau, toujours perché, continua de communiquer avec elle. En langue vernaculaire, il lui murmura distinctement :"Madame, permettez que j'exauce vos souhaits."   
 
 
 
 
 
    



( À suivre.... )  
 
 
 

_________________________
Anu belore dela'na


Dernière édition par Ariany le Dim 4 Mar - 12:40 (2012); édité 3 fois
Revenir en haut
Satou1
Joueur
Joueur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2011
Messages: 101
Elfe de sang M Prêtre Prêtre-ombre PvE Prêtre-ombre PvP Minage Joaillerie
Participation: 115

MessagePosté le: Dim 4 Mar - 12:03 (2012)    Sujet du message: Dame Calandra Val'arah Répondre en citant

<3

Je ne trouve plus de mots appropriés pour te dire à quel point c'est , pour moi, un réel plaisir de te lire

L'effet pervers de ceci, c'est que je trouve toujours ca trop court Razz
_________________________
On a beau dire on a beau faire, avec Satou y a rien à faire !


Revenir en haut
Skype
Kamindel
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2010
Messages: 824
Référent de: Chasseur
Spécialisation: Hunter mark
Elfe de sang F Chasseur Chasseur-précision PvE Chasseur-précision PvP Dépeçage Ingénierie
Reroll: Thornak
Participation: 861

MessagePosté le: Dim 4 Mar - 12:24 (2012)    Sujet du message: Dame Calandra Val'arah Répondre en citant

Bon j'ai essayé de retravailler le bourrier rapidement. Pas de soucis venant du forum.
Cela vient de ton PC et plus précisément de tes logiciels de traitement de texte et notamment de tes interlignes.

Je suppose cela car tu as dû écrire le texte sur un logiciel et puis le copier-coller sur le fofo =)

Sinon perso, je n'ai aucun souci =)
_________________________
Kamindel - le vent siffle au loin des clairières de Tirisfal portant mes flèches en plein coeur du fléau.


Revenir en haut
Ariany
Joueur
Joueur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2010
Messages: 123
Elfe de sang F Prêtre Prêtre-sacré PvE Prêtre-discipline PvP Herboristerie Calligraphe
Reroll: Elyaris, Vanelia, Cëlie
Participation: 143

MessagePosté le: Dim 4 Mar - 12:54 (2012)    Sujet du message: Dame Calandra Val'arah Répondre en citant

Kamindel => C'est possible, merci d'avoir arrangé ça. 

Satou => Toujours aussi gentil ^^ 
_________________________
Anu belore dela'na


Revenir en haut
Aurøræ
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2011
Messages: 609
Taurène Druide Druide-réstauration PvE Dépeçage Travail du cuir
Reroll: chøupi chøups zoonka chantiilly
Participation: 705

MessagePosté le: Dim 4 Mar - 22:26 (2012)    Sujet du message: Dame Calandra Val'arah Répondre en citant

Un gros GG vivement la suite Okay

Revenir en haut
Kamindel
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2010
Messages: 824
Référent de: Chasseur
Spécialisation: Hunter mark
Elfe de sang F Chasseur Chasseur-précision PvE Chasseur-précision PvP Dépeçage Ingénierie
Reroll: Thornak
Participation: 861

MessagePosté le: Lun 5 Mar - 09:20 (2012)    Sujet du message: Dame Calandra Val'arah Répondre en citant

Sinon oui. Le texte est très chouette =) ... Je l'ai lu au pasasge quand même xD
_________________________
Kamindel - le vent siffle au loin des clairières de Tirisfal portant mes flèches en plein coeur du fléau.


Revenir en haut
Ariany
Joueur
Joueur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2010
Messages: 123
Elfe de sang F Prêtre Prêtre-sacré PvE Prêtre-discipline PvP Herboristerie Calligraphe
Reroll: Elyaris, Vanelia, Cëlie
Participation: 143

MessagePosté le: Ven 11 Mai - 09:07 (2012)    Sujet du message: Dame Calandra Val'arah Répondre en citant

Troisième partie 
 




Village d'Aubétoile, Quel'Danas.






Calandra avait retrouvé sa place chez les Solfuries. Elle était sortie de l'enfer, ou presque. De retour autrement plus lumineuse qu'auparavant, La dame brillait d'une ténébreuse magnificence ; elle avait changé. L'assurance était sienne à nouveau, malgré les sombres réminiscences qui l'envahissaient.  Pas un jour ne passait sans qu'elle ne songe à cette nuit dans le Néant. Cette nuit qui l'avait vue rejaillir de ses propres cendres, un corbeau à ses côtés. Lorsqu'elle ces images lui reviennent en mémoire, tout cela à pour Calandra un aspect onirique. Elle s'était réveillée  comme après un rêve, accompagné de toutes les incertitudes possibles. Elle n'avait pas rêvé, non. Elle était désormais accompagnée de cet être qui lui offrit tout, qui exauça ses souhaits et qui posa sur son épaule la marque de sa domination.


De nouveaux objectifs, des idées neuves avaient germés dans l'esprit de Calandra. Dans son esprit, oui, mais ces desseins lui furent insufflés. Son esprit était influencé et par ce démon. La grâce de se dernier avait un prix coûteux. Pour que Calandra puisse bénéficier de son plein pouvoir et ainsi honorer le pacte, elle devrait le nourrir. C'est ainsi que la dame fut contrainte de faucher les âmes… Les âmes... elles étaient la source de l'infini pouvoir. Elles conféraient l'éternité à Calandra qui puisait dans la puissance de son nouveau maître. Les plus pures étaient les meilleures, les plus revigorantes mais aussi les plus rares. Entourée de Solfuries, Calandra n'avait pas le choix que de ce contenter des âmes les plus vicieuses d'Azeroth. Elle ne s'en prenait qu'à ceux qui avaient l'audace…ou la folie de se mesurer à elle. Agissant toujours dans l'ombre, la dame sombre savait tenir ses secrets loin des regards. 


Le prince Kael'thas, enfermé dans la terrasse des magistères, ordonnait aux démons de la Légion ardente de s'emparer du puit de Soleil afin d'invoquer Kil'jaeden. Incapables de laisser un tel acte se produire, Les hommes de l'opération du Soleil Brisé ne tardèrent pas à accoster sur les rives de l'île pour lancer un assaut sur les bases Solfuries. Parmi les troupes de l'opération, un jeune commandant elfe, ennemi de la corruption, combattit avec plus de témérité qu'aucun autre guerrier. Il s'agissait du commandant Elenderan, à l'impitoyable courroux. Enragé par les démons, luttant contre leurs partisans, le paladin massacra tout ceux que la lumière ne pouvait plus sauver. 
La bataille à Aubétoile s'était engagée et la terre frémissait sous des larmes de sang et le fracas des armes.
Calandra défendait sa propre peau tout en cherchant le moyen de fuir l'île. Des recrues du Soleil brisé peinèrent à la mettre au sol. Les afflictions de la sorcière finirent par avoir raison d'eux. Leurs âmes furent drainées et une euphorie malsaine poussa l'elfe à poursuivre les meurtres… Il fallait plus d'âmes, toujours plus. Un nouveau groupe chargea sur la démoniste qui se battait comme une furie. À ses côtés, une suite de succubes et une nuée de corbeaux qui tournoyaient autours de leurs proies, aptes à leur arracher le coeur au signal de leur maitresse. L'incantatrice façonnait l'énergie du Néant à la perfection. Elle puisait toujours plus dans les ressources de son maitre pour au final déchainer la fureur des ombres dans une tempête dévastatrice. Les soldats, étendus au sol, chantaient leur agonie dans de funestes râles, à la gloire de Calandra.


Le commandant Elenderan, lui, ne cessait de diminuer l'effectif des forces de Haut-Soleil. Il ne tarda pas à croiser le regard de cette dominatrice qui fit tant de ravages parmi les siens. La dame lui tourna le dos afin de courir se réfugier dans un lieu abandonné par la bataille. Le paladin s'élança à sa poursuite. Il voyait au loin la cape de la démonisme flotter au vent tout en lui couvrant le visage. Seul la lueur de ses yeux de feu  ressortaient quand cette dernière regardait par dessus son épaule celui qu'elle devait affronter. 
Jamais elle ne voulu s'avouer vaincue. Lorsqu'une nouvelle vague de fantassins aux ordres du commandant barrèrent le chemin de la démoniste, les forces de cette dernières ne suffirent pas à la sauver de la noyade. 
Ces dernières heures de lutte l'avait épuisée. Les alliés de la Lumière prirent rapidement le dessus. Le commandant exécuta chaque démon invoqué avant de donner le coup de grâce. Calandra s'écroula sur ses genoux lorsqu'une déferlante écarlate s'écoula de sa poitrine. L'acier triomphant lui avait percé le thorax. Elle n'eut que le temps de poser sa main sur les lèvres rouges de sa plaie avant d'expirer une dernière plainte. Une voix lui susurra à l'oreille que s'était terminé… 
Les guerriers du Soleil brisé admirèrent brièvement leur oeuvre avant de retourner dans le feu de l'action qui les attendait à Aubétoile. L'Opération sortit victorieuse de la bataille et put occuper les bâtiments en face du village. Elenderan ne pouvait qu'être fier. 






Les couleurs de la nuit, prises au piège dans un plumage étincelant, se posèrent près de dame Val'arah. 


"Mourir…tel n'est pas le souhait de Madame…"





 
 
 

_________________________
Anu belore dela'na


Revenir en haut
Lovraan
Conseiller
Conseiller

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2010
Messages: 474
Elfe de sang M Paladin-vindicte PvP Paladin-protection PvE Travail du cuir Dépeçage
Reroll: Sarina / Loann / Geno / Boroan
Participation: 664

MessagePosté le: Lun 14 Mai - 01:29 (2012)    Sujet du message: Dame Calandra Val'arah Répondre en citant

magnifique ma chérie comme toujours ^^ écrit vite la suiiiiiiiiiiite !!
(serais je un assassin <.< ? genre Erion et esslyn !! le nom de mes enfants !!! RAaaaa je vais les reniers... si lolo apprend ça en rp c'est la crise assuré !*
_________________________


Revenir en haut
Skype Facebook
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:19 (2017)    Sujet du message: Dame Calandra Val'arah

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Croisée des Horizons Index du Forum -> Quartier Général: Vie de guilde et Recrutement -> La Sale Bête -> La table des anciens Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com